Fête de la science

Du 8 au 12 octobre, avait lieu la Fête de la science. Les professeurs du lycée français et des écoles françaises se sont donc mobilisés autour de plusieurs matières pour proposer à leurs élèves des ateliers ludiques et pédagogiques.

Les sixièmes : une initiation à la démarche scientifique
Les sixièmes ont pu vivre l’expérience d’un parcours autour de la démarche scientifique et stimuler leur curiosité avec une exposition de matériel, une sélection de documentaires et de vidéos à visionner au CDI numérique. Ils ont aussi pu découvrir d’autres ateliers spécifiques : faire léviter une balle de ping-pong, faire flotter une pierre, utiliser des boîtes de yaourt pour téléphoner.

La SVT au coeur de la science pour les collégiens
De nombreux ateliers ont été mis en place en SVT au cours de cette édition de la Fête de la science pour les cinquièmes et les quatrièmes : des ateliers de bouturage et de l’extraction d’huile essentielle de citron. La transmission de microbes et la géolocalisation des séismes sont aussi des sujets sur lesquels ils ont travaillé.

Les troisièmes quant à eux ont eu l’occasion d’approfondir leur connaissance sur la transmission des IST et le fonctionnement du cerveau au moment d’un départ de course à la piscine (en collaboration avec les professeurs d’EPS).

Premières S : un travail de démocratisation
Un travail de démocratisation de la science a été effectué par les premières S  grâce à des vidéos sur le thème de l’optique et en animant un cours sur l’expérience de Wegener.

Des ateliers 3D en technologie
M. Poile a mis en place un atelier d’impression 3D et de pilotage de robot pour différentes classes, notamment les élèves de CM2 de l’EPFa.

La Fête de la science, c’était aussi dans les EPF
L’EPFc s’est concentrée sur le thème de l’eau. Les élèves ont appris à faire flotter un œuf et de la pâte à modeler. Ils ont utilisé la force hydraulique pour soulever un crayon et ont réussi à mettre un mouchoir dans l’eau sans le mouiller. Ils ont aussi su fabriquer un objet pour ralentir la fonte d’un glaçon, ont fait de la musique avec de l’eau et ont répondu à divers jeux.

Les élèves de l’EPFd ont aussi abordé des activités autour de l’eau mais également sur des plantations et sur l’énergie solaire.

Un nouveau partenaire scientifique
L’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) est intervenu au cours de cette semaine de la science afin d’animer un atelier autour de la peste. Les élèves ont été sensibilisés aux  premiers symptômes de l’épidémie et aux modes de transmissions. Ils ont aussi pu observer au microscope la bactérie responsable de la maladie et à la loupe les puces la transmettant. L’IPM avait  également apporté deux espèces de rat et une espèce de musaraigne, vecteurs de la maladie dans le pays.