Ecole primaire française B

Effectifs

369 élèves

Niveaux accueillis

  • MATERNELLE
    • 1 x petite section/moyenne section
    • 1 x grande section

 

  • ELEMENTAIRE
    • 2 x CP
    • 2 x CE1
    • 2 x CE2
    • 5 x CM1/CM2
    • 1 x CM2

Direction

Arnaud DE BONDUWE LUCIANI

Coordonnées

Adresse postale

BP 3129 Amprandrianomby – 101 Antananarivo MADAGASCAR

Téléphone

+261 (0)20 22 403 32

Adresses électroniques

Directeur : directionprimaire.tananarive.epfb@aefe.fr

Assistante de direction : assist-direction.tananarive.epfb@aefe.fr

Présentation de l’école

L’EPFb, les trois autres écoles primaires, le collège et le lycée font partie d’une même structure appelée Lycée français de Tananarive (LFT). Ce dernier est un établissement en gestion directe (EGD) du réseau AEFE qui est homologué par le ministère français de l’éducation nationale.

L’EPFb a globalement le même fonctionnement qu’une école primaire en France (mêmes programmes, même pédagogie, mêmes instances, etc.). Son directeur est placé sous l’autorité du proviseur du LFT.

Son personnel est formé de titulaires de l’éducation nationale française et de personnes recrutées localement disposant du niveau de formation et de l’expérience nécessaires pour répondre aux standards français.

Le français est la langue d’enseignement et de communication.

Projet d'école téléchargeable (nouvelle version en cours de rédaction)

    Projet d'école EPFb    

Son directeur en parle

L’EPFb, une école au sein d’un réseau d’excellence, un lieu de partage multiculturel avec des acteurs engagés.

C’est une école avec une histoire, faisant partie du réseau AEFE, mondialement connu pour la qualité de son enseignement, poursuivant les valeurs d’excellence, de partage et de rayonnement. Il se compose de 496 établissements implantés dans 137 pays.

L’EPFb est une école arborée où il fait bon vivre, avec une vue remarquable sur le palais de la Reine.

Un établissement international avec une vingtaine de nationalités différentes qui se côtoient au quotidien, autour d’une thématique, B comme Bien dans sa tête, Bien dans son corps et Bien dans son environnement.

Bien dans sa tête : avec de très bons résultats, une prise en charge des élèves à besoins éducatifs particuliers, un enseignement des langues, une forte implication des différents acteurs (élèves, enseignants, parents etc..).

Bien dans son corps : une pratique quotidienne de l’EPS, des rencontres sportives, des challenges autour des valeurs du sport.

Bien dans son environnement : de très bonnes conditions matérielles, une bonne ouverture sur le pays d’accueil (sorties, classes transplantées, semaine des langues, etc.)

L’EPFb une école dans laquelle, chaque élève de la petite section au CM2 sera à même d’exprimer au mieux son potentiel et d’évoluer humainement.

Les langues et options enseignées

Anglais : 1,5h/semaine à partir de la grande section (45 min en classe entière avec l’enseignant de langue et l’enseignant de la classe, 45 min en demi groupe avec l’enseignant de langue).

Malgache : 1,5h/semaine pour toutes les classes (en classe entière avec deux enseignants de langue).

Les dispositifs d’accompagnement des élèves

Tous les élèves des EPF bénéficient de l’accompagnement nécessaire en classe, en fonction de leurs besoins évalués régulièrement.

Cette différenciation pédagogique est mise en place par les titulaires de classe pour répondre aux disparités des niveaux : élèves rencontrant des difficultés passagères ou ceux présentant des facilités vis-à-vis de telles ou telles notions. Ces adaptations sont parfois référencées dans un Programme Personnalisé de Réussite Éducative (PPRE), associant la famille, l’élève et l’enseignant.

Certains de nos élèves ont des besoins éducatifs particuliers ; c’est notamment le cas lorsque les difficultés rencontrées sont trop importantes et ancrées, empêchant ainsi l’élève de suivre le rythme des apprentissages de la classe. Ceci est parfois lié à des troubles qui peuvent être diagnostiqués par le psychologue scolaire ou nos partenaires de santé (psychologues, pédopsychiatres, orthophonistes, orthoptistes, kinésithérapeutes, etc.).

Selon la nature et la gravité des troubles, l’élève peut bénéficier d’un Plan d’Accompagnement Personnalisé (PAP) ou d’un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) ; ce dernier recouvre les cas des élèves reconnus en situation de handicap.

Ces différents types d’accompagnements sont mis en place par les équipes pédagogiques et accompagnés par les membres du pôle ressources (psychologue scolaire et enseignante spécialisée), dans le cadre d’une coopération.

Le pôle ressources pour les élèves à besoins éducatifs particuliers est présent dans chaque école une journée par semaine. Ses missions ne s’arrêtent pas aux suivis des élèves les plus fragiles repérés mais s’inscrivent dans un cadre plus général de prévention, en accompagnement des équipes pédagogiques.